La Couronne
Commune de la Charente

Pour une sobriété de l’éclairage public et un retour des nuits étoilées à La Couronne

La Ville de La Couronne s’engage à utiliser son réseau d’éclairage public de façon plus sobre dans un cheminement de développement durable alliant économies budgétaires et énergétiques, limitation d’émissions de gaz à effet de serre et de déchets, prévention des nuisances lumineuses, protection de la biodiversité, legs aux générations futures d’un environnement nocturne préservé et d’une capacité d’observation du ciel étoilé.

L’augmentation continue de lumière la nuit depuis 20 ans (+94 %) a une influence démontrée sur l’environnement et la biodiversité, la vision, le sommeil et la santé humaine. Les choix effectués ont aussi de fortes conséquences budgétaires et énergétiques. 

Ainsi, les nuisances lumineuses sont un objectif public, un devoir pour tous, inscrit dans les lois Grenelle I et IIdans la loi de transition énergétique pour la croissance verte et dans la loi de Reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Modification des horaires d’extinction de l’éclairage public

La Ville de La Couronne procède actuellement à une nouvelle programmation horaire de son éclairage public en passant d’une extinction de 0h00 à 5h00 à une extinction de 22h00 à 6h00. 

La commune compte 1892 points lumineux. Tous ne sont pas concernés car situés sur des axes très passants ou dans le centre bourg.

L’éclairage public dans la transition écologique et énergétique

L’éclairage public est le second domaine dans lequel les collectivités peuvent espérer atteindre des économies d’énergie. L’Ademe estime ainsi que cela représente 37% de la facture d’électricité des collectivités et 16% de toutes les consommations. 

Sur un budget d’éclairage public de 90 000 € en 2021, soit 580 000 kW/h, la Ville de la Couronne estime pouvoir atteindre une économie d’environ 35 000 € en année pleine. Et la mise en place de la nouvelle programmation horaire tend à réduire de près de 40% le temps d’éclairage public.

Générer ces économies financières, c’est aussi permettre d’autofinancer des investissements nécessaires sur d’autres politiques publiques.

Les conséquences de l’éclairage public sur la biodiversité

Cet excès de lumière artificielle (éclairage public, mais également enseignes et panneaux publicitaires, vitrines des commerces) a des conséquences directes sur la biodiversité et les écosystèmes :

  • La pollution lumineuse est la 2ème cause de disparition des insectes.
  • Un réverbère tue 150 insectes chaque nuit d’été.
  • Environ 30% des vertébrés et plus de 60 % des invertébrés sont nocturnes. Leurs comportements d’alimentation, de reproduction et de déplacements en sont modifiés.
  • La pollution lumineuse a aussi des incidences sur la flore : on déplore une diminution de 62% des visites nocturnes d’insectes dans des lieux éclairés et donc un impact sur la reproduction et la pollinisation des espèces.

L’éclairage public et la sécurité

L’éclairage public a un effet rassurant, mais les études existantes sur l’éclairage et la sécurité montrent que la corrélation entre extinction des lumières et hausse de la criminalité n’est pas avérée.  

Par exemple, les cambriolages ont lieu quand les lieux sont vides, en journée pour les domiciles, de nuit pour les entreprises.

Ce n’est pas la lumière le facteur important, mais la présence d’autrui.

Une démarche de labellisation

La Ville de La Couronne souhaite s’inscrire dans une démarche de progrès concernant son éclairage public en candidatant au label  « Villes et Villages Etoilés ». 

Ce label national de l’ANPCEN est soutenu par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, la Fédération Nationale des Parcs Naturels Régionaux de France, l’Union nationale des Centres d’Initiative pour l’Environnement, ainsi que par l’Association des Maires de France.

 


Partager :
  • imprimer
  • mail